Vous êtes dans : Accueil > Archives > Un Habitat pour tous ... mais pour quand ?

Un Habitat pour tous ... mais pour quand ?

portait de Pierre-Louis Soldâïni, directeur Général de l'Epf Paca © epf paca Pierre-Louis SOLDAÏNI, Directeur Général de l'EPF PACA

Le logement et l’emploi : Aujourd’hui, parmi les préoccupations majeures des Français

On sait combien la question du logement à prix abordable est une question essentielle dans notre région. De plus en plus de ménages, de jeunes actifs, d’étudiants galèrent pour trouver un logement correspondant à leurs revenus et à distance raisonnable de leur lieu de travail.

Les collectivités publiques se mobilisent : Etats généraux du logement, Nouvelle génération de Programmes Locaux de l’Habitat, Schémas de Cohérence des Territoires en cours de préparation….Et pourtant la situation semble toujours aussi bloquée, comme si notre société était impuissante à répondre à ce besoin, pourtant si élémentaire, de la population. Il n’y a pas de réponse simple et globale satisfaisante, mais dans le domaine qui est celui de l’EPF PACA, le domaine du foncier, nous savons que nous pouvons faire d’immenses progrès.

L’EPF a commencé, modestement à agir, et moins de 10 ans après sa création, il a fait la preuve de l’efficacité d’une action foncière publique au service du logement : l’anticipation foncière permet de peser sur les prix du foncier et donc sur les prix de sortie des logements, ce qui ouvre la voie aux programmes en mixité sociale et fonctionnelle. Elle permet de préparer les projets d’avenir en cohérence avec les principes d’un développement durable, avec le développement des transports collectifs et des équipements de service publics, en équilibrant habitat et emploi, en recherchant le renouvellement de la ville plutôt que l’étalement à l’infini.

Les projets qu’il prépare, en parfaite complémentarité avec les collectivités locales pour lesquelles il travaille, représentent déjà un potentiel d’accueil de 20000 logements, le cap de production des 1000 logements par an est atteint et son objectif de production, 3000 logements par an, pourrait être atteint d’ici 4 à 5 ans. Mais est ce à la hauteur des enjeux de notre région où les besoins sont estimés à 40000 logements par an alors que la production n’atteint péniblement que 70% de ce niveau ?

Les politiques foncières publiques sont encore embryonnaires, elles sont encore trop considérées comme des moyens de saisir des opportunités et pas comme un outil stratégique, à fort effet de levier, pour créer les conditions d’un meilleur aménagement des territoires et développer, à la bonne échelle, un nouvel urbanisme de projet.

C’est ce pas qui reste à franchir, dans les agglomérations de notre région : l’EPF s’est doté en 2011 de moyens nouveaux. Son Conseil d’Administration à voté une augmentation de ses ressources lui permettant d’accroitre son niveau d’interventions au service des communes et de leurs groupements : encore faut-il que les responsables politiques soient convaincus qu’ils peuvent trouver, dans ce moyen d’action, un véritable levier pour un aménagement plus équilibré de leur territoire.

Haut de page
L'atout foncier de vos projets.